Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 09:37

Une jeune journaliste allemande me contacte par mail pour dit-elle me poser quelques questions sur mon livre"les 175 maisons de la gestapo en France". Contact établi. Elle m'appelle au téléphone et me demande "ce qui se passait dans les maisons de la gestapo". Moi, surprise "c'est dans mon livre". Silence.  "Vous n'avez pas ouvert le livre ? ". Silence. "Vous ne l'avez pas?". "Non". "Vous m'appelez à propos d'un livre que vous n'avez pas??". Réponse, sans se démonter un instant "je voulais juste vérifier les informations que j'ai trouvées sur internet".

Typique du retournement à l'oeuvre : le ""journaliste"" n'est plus là pour chercher l'info, on doit la lui donner.

"Internet" devient la source principale.

La source d'origine est évitée.

Obtenir d'abord le livre sur lequel ensuite on peut éventuellement interroger l'auteur n'est plus le réflexe premier.

Comme le reste le ""journalisme"" entre dans l'ère du pré-mâché.

Dans tous ces effacements à l'oeuvre c'est le Sujet qui en premier est menacé de disparition.

Le ""journaliste"" ne veut plus chercher l'info, il veut qu'on la lui donne. Je ne peux m'empêcher de trouver la posture très infantile.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dominique Sigaud
  • : la litterature contemporaine est un des portails vers le monde contemporain ; litterature comme décolonisation interieure
  • Contact

Recherche

Liens