Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 14:28

http://www.gerardstreiff.fr/spip.php?article342

 

Dominique Sigaud

La corpulence du monde

Seuil

Dominique Sigaud est une femme étonnante qui connaît bien le monde et ses folies pour avoir été grand reporter, un peu partout sur la planète et notamment en Algérie, pays qu’elle adore et qui lui fait peur.

Confrontée à la question : « Comment rendre compte au plus juste du monde ? », elle a décidé de passer à la littérature, au mode romanesque, pour mieux se faire comprendre, élargir le public. On en revient à cet enjeu : il faut souvent passer par la fiction, par le mensonge de la fiction pour revenir à la réalité, pour faire comprendre la réalité.

Dans « La corpulence du monde », Sigaud retrace, le plus minutieusement possible, vingt quatre heures de la vie de trois personnages, un soldat britannique à Bagdad, Clifford Moncrief, en proie au doute ce jour là ; un infanticide à Marseille, Jean Michel Largen, un pauvre type qui croit pouvoir refaire sa vie ailleurs, repartir à zero après ses crimes ; une écrivaine qui ressemble beaucoup à l’auteur, Anna Alma, entre ses problèmes de mère et d’écriture. Une journée presque comme une autre avec des thèmes communs évidents : la violence, violence familiale, violence sociale ; la peur.

Bref, une journée qui contiendrait toutes les autres avec trois existences bien différentes,

une peinture minutieuse des faits et gestes de ces trois individus, de leurs silences, leurs fêlures. Rien n’échappe à ce regard sur l’humanité, ou l’inhumanité. Un roman social, politique, intime, féminin.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dominique Sigaud
  • : la litterature contemporaine est un des portails vers le monde contemporain ; litterature comme décolonisation interieure
  • Contact

Recherche

Liens